Le Collectif Pas de bébés à la consigne invite les professionnels de la petite enfance avec les parents à une mobilisation générale 6 octobre. En ligne de mire notamment :  « l’arrêté autorisant à travailler en crèche sans diplôme ni expérience » dont il exige le retrait.  

Pour le Collectif, l’arrêté du 29 juillet, qui permet le recours à des professionnels sans diplôme ni expérience à hauteur de 15 % de l’effectif en cas de pénurie de personnels en crèche (lire notre article), constitue la « cerise sur la bouillie ».

« Malgré les mises en garde de toutes parts, celles de spécialistes de la petite enfance et de la commission des 1000 premiers jours, soulignant à quel point les bébés ont besoin de professionnel.le.s avisé.e.s et formé.e.s aux enjeux fondamentaux de leur développement, le gouvernement a au contraire décidé, au prétexte de la pénurie de professionnel.les qui s’aggrave, que des personnes sans aucun diplôme ni expérience auprès de jeunes enfants, au terme d'un simple parcours d'intégration d'un mois, puissent être recrutées en crèche pour une proportion de 15% de l'effectif auprès des enfants », critique Pas de bébés à la consigne, dans son communiqué du 5 septembre.

Le Collectif réclame « des mesures immédiates » pour pallier la pénurie de professionnels de la petite enfance/ En l'occurrence, la revalorisation des rémunérations, l’ouverture de nouvelles places dans les écoles de formation aux métiers de la petite enfance, l’amélioration des conditions de travail.