La consommation de protoxyde d'azote ("gaz hilarant") connaît une augmentation inquiétante chez les jeunes, notamment les mineurs. L'Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT), dans une étude publiée le 30 août analyse les caractéristiques de ces consommations.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous maintenant