L'Unhaj et l'Unafo, les acteurs de l'habitat des jeunes et du logement accompagné, redoutent que la flambée du prix de l'énergie ne soit fatale pour certaines associations gestionnaires déjà fragilisées. Elles réclament d'urgence des mesures concrètes pour limiter la casse.

L’Union nationale pour l’habitat des jeunes (Unhaj) et l’Union professionnelle du Logement Accompagné (Unafo) tirent à nouveau la sonnette d'alarme. Comme en avril dernier (lire notre article), les deux organisations s'inquiètent des conséquences critiques de la hausse du coût de l'énergie sur le devenir des structures gestionnaires du logement accompagné.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous maintenant