Selon les conclusions de l'enquête Insee Première, publiée le 28 juin, la crise sanitaire a non seulement augmenté le nombre de personnes devant recourir à l’aide alimentaire – d’environ 10 % – mais elle a, également, fortement dégradé les conditions de vie de ceux qui y avaient déjà recours avant la crise.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Abonnez-vous maintenant