En visite à Mayotte pour trois jours, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer, a proposé, le 22 août, l’ouverture de « lieux de rééducation et de redressement » encadrés par des militaires pour les mineurs délinquants.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Abonnez-vous maintenant