"Le danger de l’illettrisme appelle de nos jours l’école à de nouvelles responsabilités",  avertit un rapport de l'Education nationale publié le 18 mai. Il y a urgence.

« L’illettrisme, dans la diversité de ses situations et les formes contemporaines qu’il recouvre, peut avoir des conséquences socio-économiques et politiques majeures : de l’insécurité linguistique à la marginalisation, du risque de repli identitaire aux risques de dérives sectaires et radicales, il est à maints égards un danger social, individuel et collectif ». Si de nombreuses missions interministérielles ont été conduites sur le sujet de l'illettrisme,  l’inspection générale par le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports a été, pour la première fois, chargée de se pencher sur cette problématique, dans un rapport publié le 18 mai.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Abonnez-vous maintenant