La Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) du 20 novembre 1989, ratifiée par la France en 1990, impose tous les cinq ans, de rendre compte au Comité des droits de l’enfant des Nations unies de quelle manière elle met en œuvre la convention.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Abonnez-vous maintenant