Saisie par les associations e-Enfance et La Voix de l'enfant, la cour d'appel de Paris a renoncé, le 19 mai,  à imposer le blocage de neuf sites pornographiques accessibles aux mineurs.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous maintenant