Selon un article paru dans le Bulletin hebdomadaire épidémiologique (BEH) de Santé publique France du 28 juin, les enfants issus des familles de gens du voyage sont particulièrement à risque d'être exposés à une intoxication par le plomb, appelée saturnisme infantile.

Suite au signalement d’un cas de saturnisme chez les enfants de familles de gens du voyage en Charente en 2015, l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a lancé une étude de 2017 à 2019 afin de décrire l’exposition au plomb des enfants de cette population. Objectifs ? Repérer et décrire les cas de saturnisme et identifier les facteurs de risque d’exposition au plomb.

« Les activités de ferraillage sont des activités à risque, à l’origine de la production de poussières de plomb qui peuvent contaminer les enfants. En effet, les vêtements et chaussures de travail, rapportés au domicile familial peuvent alors être une source d’exposition au plomb pour l’ensemble des occupants. [...] La fréquentation par les enfants d’aires de ferraillage, que ce soit pour jouer ou pour participer aux activités de ferraillage, pourrait être une raison de la contamination par le plomb », explique l'article paru dans le Bulletin hebdomadaire épidémiologique (BEH) de Santé publique France du 28 juin.

La suite de l'article est réservée aux abonnés d' Enfance & Jeunesse Infos . Accédez à tous les contenus en illimité. L'inscription ne prend que quelques minutes et vous donne un accès immédiat.

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous maintenant